Christophe Rieflé, vigneron en Alsace...

 

Entre les forêts vosgiennes et la plaine du Rhin, il se déploie, du nord au sud de l'Alsace, une fresque de vignes et de villages de belle réputation. La mosaïque des paysages réjouit le regard tandis qu'une musique de noms évocateurs titille l'âme gastronomique.

Riesling, Gewurztraminer, Grand Cru,... c'est ici une symphonie d'arômes et de saveurs !

 

 • A PROPOS DU MILLESIME 2019

 

A PROPOS DU MILLESIME 2019...

Chers Amis du Domaine,

 

 

2019, une très grande année ?

 

En me plongeant dans la lecture de la mémoire du vignoble Alsacien, j'ai constaté que chaque siècle avait ses péripéties. Mais une tendance se dessina fortement : les années en 9 sont généralement de grands millésimes.

 

La météo a de nouveau été prépondérante durant cette année 2019. Il faut être du vignoble ou le connaitre suffisamment pour savoir combien le temps est source d'angoisse ou d'espérance pour le vigneron. Le temps est, et restera toujours, le grand responsable de la qualité des vendanges. Malgré les efforts du vigneron, de l'application de nouvelles ou d'anciennes techniques, de la recherche continuelle du bien-être de la plante, c'est toujours le dernier mois qui est le plus décisif pour la qualité du millésime.

Eh bien ! 2019 n'aura pas dérogé à la règle.

Après un début d'année des plus secs, le mois de mai fut extrêmement humide. Cela favorisa le développement de la vigne à vitesse grand V. Je préfère de loin cette situation à une croissance lente, car le travail de palissage doit se faire sur une courte période. Le palissage consiste à enfiler les rameaux dans les fils de fer afin de créer une surface foliaire suffisante à la maturité du raisin. Mais cette rapidité engendre également une grande vigilance par rapport aux jeunes inflorescences qui, durant cette période, sont le plus vulnérables aux attaques de l'oïdium et du mildiou.

La fin du mois de Juin, caniculaire, bloqua tous ces risques sanitaires.

Le mois de juillet fut chaud et sec suivi du mois d'août et ses orages salvateurs.

Enfin se présente septembre avec des températures salutaires à la maturité des raisins. Des matins frais, suivis de belles journées avec des températures estivales. Ce sont ces amplitudes thermiques qui amènent ces arômes spécifiques aux vins d'Alsace.

Je peux vous l'assurer, avec la bénédiction des dieux du vin, 2019 sera une très grande Année.

 

 

Amicalement,

Votre vigneron

Christophe Rieflé

N'hésitez pas à nous rendre visite si vous passez dans notre région, je me ferai un plaisir de vous accueillir et de vous faire déguster mes vins.